Pollution du captage de Bras-des Lianes : un événement inédit et une mobilisation de l’ensemble des acteurs pour la sécurité sanitaire des habitants de Bras-Panon et de Saint-André

Pollution du captage de Bras-des Lianes : un événement inédit et une mobilisation de l’ensemble des acteurs pour la sécurité sanitaire des habitants de Bras-Panon et de Saint-André

 

Depuis le 14 janvier 2021, la CIREST a été confrontée à un événement inédit dans le cadre de l’alimentation en eau des communes de Saint-André et Bras-Panon.

En effet, à la suite d’un incident technique sur un équipement hydraulique, une pollution accidentelle aux hydrocarbures a été constatée au niveau du captage d’eau du Bras des Lianes.

La constatation de cette pollution a été effectuée le jeudi 14 janvier 2021 à 13h30 par le délégataire Runéo dans le cadre de ses missions d’exploitation.

 

L’information a été remontée à la CIREST, compétente en matière d’Eau et d’Assainissement depuis le 1er janvier 2020 pour les communes de l’Est. Une cellule de crise a rapidement été mise en place par la communauté d’agglomération.

 

Une communication de l’incident a été aussitôt transmise aux services de l’ARS La Réunion. Runéo a immédiatement procédé à une coupure de l’alimentation en eau de tout le périmètre de la commune de Bras-Panon (ressource unique de la commune) pour limiter la propagation de l’hydrocarbure sur le réseau et garantir la sécurité sanitaire des habitants. Runéo a procédé immédiatement au nettoyage des réservoirs et des équipements hydrauliques afin de  rétablir la distribution d’une eau de qualité dans les meilleurs délais.

 

CISE Réunion a également été informée de cet incident pour le périmètre de Saint-André. Les équipes du délégataire ont aussitôt déclenché la procédure de gestion de crise « Protection de la distribution de l’eau » et pris des mesures immédiates et conservatoires pour garantir la sécurité sanitaire des habitants de Saint-André :

 

–       La population a reçu l’information de ne pas consommer l’eau pour l’usage alimentaire,

–       Le captage du Bras des Lianes a été déconnecté de la distribution d’eau au profit du forage de Dioré,

–       Les réservoirs sur l’ensemble du territoire ont été nettoyés et désinfectés,

–       L’ensemble des prescriptions de l’ARS ont été appliquées et respectées

 

Sur proposition de l’ARS La Réunion, un arrêté préfectoral a été établi pour restreindre les usages de l’eau sur les deux communes concernées par cette ressource en eau et de fait par cette pollution par principe de précaution.  L’arrêté du 15 janvier  indique que la consommation de l’eau distribuée (sauf quartier de Ravine Creuse) ne devait pas être utilisée pour : la boisson,  le lavage des dents, la toilette des nourrissons,  la préparation et la cuisson des aliments, des boissons chaudes et des glaçons ; pour ces usages, il était demandé d’utiliser de l’eau embouteillée.

L’eau du robinet restait néanmoins utilisable pour les autres usages (toilette, douche).

Pendant la période de restriction de la consommation de l’eau du robinet, les délégataires de services, Runéo et CISE Réunion ont livré des bouteilles d’eau minérale aux communes de Saint-André et de Bras-Panon.

Pour Saint-André, ce sont 27 000 bouteilles d’eau qui ont été distribuées quotidiennement à la population. A Bras-Panon, ce ne sont pas moins de 12 000 bouteilles qui ont été distribuées quotidiennement.

De même, des citernes d’eau (potable après ébullition) ont été mise en place dans les deux communes impactées.

Les derniers prélèvements reçus par l’ARS La Réunion et les dernières visites des installations confirment que l’ensemble des mesures ont permis un retour de la qualité de l’eau.

Compte tenu ces éléments, le Préfet a pris la décision de lever les interdictions. Désormais, l’eau peut être consommée pour l’ensemble des usages.

La CIREST, la Ville de Bras-Panon et la Ville de Saint-André remercient Runéo, CISE Réunion et les agents communaux qui ont œuvré pour accompagner la population dans cette situation difficile, ainsi que les services de l’Etat (ARS notamment), présents aux côtés des collectivités tout au long de cette crise.