Ce mercredi 13 décembre, Jean-Paul Virapoullé, Président de la Cirest et maire de Saint-André a inauguré l’école réunionnaise d’Epitech, aux côtés de Emmanauel Carli, le directeur général d’Epitech et de Didier Robert, président de la Région Réunion.

 

Déjà présente dans 12 villes en métropole, la prestigieuse école EPITECH (Ecole pour l’informatique et les Nouvelles Technologies) a ouvert en 2017 à La Réunion, sur le territoire de la Cirest à Saint-André. Cette implantation montre la volonté de la Cirest d’accueillir sur son territoire des acteurs de renommé pour permettre à notre micro-région de devenir un territoire tourné vers les nouvelles technologies et l’excellence.

EPITECH est une école informatique, créée en 1999, qui forme des experts en informatique en 5 ans, après le bac. Sa pédagogie organisée par projet est résolument innovante. Homologué Niveau 1 par l’Etat elle délivre un titre d’Expert en Technologies de l’Information (Bac + 5).
Depuis septembre 2017, 38 jeunes de moins de 25 ans ont intégré l’école, située dans des locaux de près de 700 m², à Pente Sassy, à Saint-André. Les admissions pour l’année prochaine sont déjà ouvertes (en dehors de la procédure APB). Si vous êtes passionné par l’informatique, accédez à une carrière ambitieuse grâce au cursus Grande Ecole d’Epitech.

La Cirest a contribué à l’implantation d’EPITECH sur son territoire en mettant à sa disposition les locaux de la Pente Sassy. Jean-Paul Virapoullé s’est félicité de l’ouverture de cette antenne à La Réunion »avec cette nouvelle école de renommée internationale, nous allons faire entrer La Réunion dans l’ère de la mondialisation. Epitech, c’est l’assurance que notre île sera encore plus identifiée comme un territoire innovant dans le monde ».
L’installation d’EPITECH dans l’Est est une réelle opportunité pour notre territoire car elle contribuera à faire émerger de nouveaux diplômés avec un savoir-faire et une expertise reconnus, qui sauront répondre avec efficacité aux besoins des entreprises tournés vers l’innovation et le numérique.

 

(photo : Ville de Saint-André)